Banane double

Une autre façon de découvrir le littoral

Les activités familiales ne manquent pas à Argelès-sur-Mer. Aujourd’hui, l’équipe de l’Office de Tourisme a testé la Banane double. Une balade le long du littoral, pour les petits et grands.  

Le départ s’effectue le matin, quand la mer est au plus calme. Au club de plage, Morgan, le pilote du bateau termine les derniers préparatifs. Sur le sable, deux gros cylindres rouges, côte à côte, attendent sagement sur le sable. C’est notre Banane double.

Gilets de sauvetage enfilés, on enfourche notre destrier des mers, attaché par une corde au bateau à moteur qui nous tractera tout le long. « Prenez votre respiration car la banane passera sous l’eau pour ressortir au niveau des bouées » annonce le conducteur d’un ton blagueur.

Après un léger soubresaut au contact de l’eau, nous voguons vers le large. Nos pieds reposent au bas de l’engin et nos mains se tiennent aux poignets. Il nous est impossible de tomber.
Nous faisons cap au sud-est, direction Collioure. L’arrivée dans la baie de la citadelle est magique. Nous avons droits à quelques cours d’Histoires et anecdotes amusantes sur le joyau de la côte Vermeille.

Saviez-vous que la ville abritait un des plus vieux moulins à huile de la région et encore en activité ? Nous non ! Incroyable.

Il est temps d’engager un demi-tour. Mais la balade ne se termine pas là. A bâbord, les falaises du sentier du littoral paraissent plus imposantes. La banane et le bateau sont attachés ensemble et s’engouffrent entre les rochers pour s’arrêter dans une crique, entre “Porteils” et “l’Ouille”.

Chacun des passagers de la banane double reçoit un masque et un tuba. Il est temps de se rafraîchir. Un monde subaquatique s’offre à nous. Quelques poissons, que nous suivons, entre les rochers. L’eau est d’une clarté exceptionnelle.

Nous remontons sur notre navire, alors que le capitaine met tranquillement le cap sur le club. Quelques minutes plus tard, nous retrouvons la terre ferme, la tête pleines de souvenirs.

Nos suggestions