Miss Pin Up France
Publié le 20/03/2018
Catégories :
Portrait

Pauline Vidal, l'atout charme d'Argelès-sur-Mer


En octobre dernier, Pauline Vidal a été élue Miss Pin Up France au concours national qui s'est tenu à Mimizan (40). Rencontre avec une Argelésienne qui ne manque pas de chien !


Son salon de toilettage canin est tout à son image : girly, frais, pétulant, et l'on s'y sent tout de suite à l'aise. C'est que Pauline Vidal, alias Miss Pin Up France, soigne autant son style qu'elle a le sens de l'accueil. D'abord sacrée Miss Pin Up Occitanie à Sète en juillet dernier grâce à un show reprenant la Jessica de "Qui veut la peau de Roger Rabbit ?", elle a ensuite bluffé le jury national à Mimizan avec une robe crayon et une robe swing confectionnées sur-mesure avec des amies. Depuis, la jeune femme court de shootings photos en opérations avec ses sponsors, et vit sur un petit nuage.

Argelésienne de coeur

"C'est un tel honneur de représenter la pin up ! À l'adolescence, c'est ce style qui m'a permis de révéler ma féminité", se souvient-elle. "En anglais, to pin-up signifie épingler. Cela fait référence aux affiches de jeunes femmes sexy qu'on pouvait accrocher au mur sans rougir, car elles ne tombaient jamais dans la vulgarité". À l'image de Marylin Monroe, pin-up s'il en est. "Faussement naïve, car bien plus maligne qu'il n'y paraît !". 
 
Née à Roubaix et installée depuis 7 ans à Argelès-sur-Mer, Pauline a beaucoup voyagé avant d'avoir un véritable coup de coeur pour la capitale des Albères et se verrait mal en partir. "Mon titre de Miss Pin Up est pour moi une belle opportunité de mettre mon village en avant et j'en suis ravie ! Je suis heureuse de vivre là entre mer et montagnes. Oui je peux être très élégante, mais j'adore m'immerger dans la nature en toute simplicité et sans far. Aussi cette ville correspond bien à mon tempérament."

En guerre contre Photoshop

Pauline sera d'ailleurs présente à la Fête Américaine (31 mars-2 avril) et à la journée Rétro Attitude au Village (20 mai). Elle qui a décidé de vendre son salon de toilettage pour s'adonner à sa passion du monde pin-up promet aussi un calendrier pour 2019. "Mais mon rêve ultime serait d'être repérée par une marque et d'en devenir l'égérie", confie-t-elle.
 
Ce qui importe aussi à cette jeune femme aux formes généreuses, c'est de faire passer un message auprès des jeunes générations sur l'acceptation de leur corps. "Adolescente, ça été une vraie souffrance de voir que je ne correspondais pas aux normes. C'est justement le mouvement pin-up qui m'a permis de me libérer des diktats et de prendre conscience de mes atouts." Maintenant qu'elle travaille avec de grands photographes, elle s'insurge de voir à quel point tout est retouché dans les magazines. "Moi je demande justement à ce qu'on garde mes rides et à ce qu'on ne touche pas mes formes. Aussi j'ai envie de dire aux jeunes filles : arrêtez de vous comparer aux filles des magazines ! Vous êtes belles comme vous êtes. Oubliez les normes !" Message transmis.

[Portrait à retrouver dans le magazine municipal d'Argelès-sur-Mer Granotes N°139]

CA
Article précédent
Article suivant