La descente du Tech en Paddle
Publié le 20/06/2017
Catégories :
Conseils et Bons plans

La descente du Tech en Paddle

J'ai testé pour vous la descente du Tech en paddle



Fermez les yeux, imaginez vous longeant la paisible rivière du Tech et admirant ses nuances colorées. Un seul obstacle vous empêche d'accéder à ce rêve délicieux : le moyen de locomotion. Comment accéder à ce petit coin de paradis ?
 
En paddle voyons ! Oh, je vous entends râler d'ici : "vous n'avez jamais fait de paddle, et vos pauvres jambes ne tiendront pas l'équilibre". Rassurez-vous, en tant que grande sportive (sentez l'ironie), j'ai testé pour vous la descente du Tech en paddle. Et par grande sportive, j'entends niveau zéro (il m'arrive même de glisser sur du plat, c'est pour vous dire). Alors à l'annonce de cette sortie, j'avais de nombreuses appréhensions :
1) Tomber
2) Tomber dans l'eau
3) Tomber dans l'eau devant mes amis
 
Enfin bref, vous avez compris l'idée. Malgré cela, je ne me suis pas dégonflée et j'ai foncé tête baissée sur l'occasion. Je suis donc arrivée sur le lieu de rendez-vous sur-motivée avec l'envie de réussir ce défi que je m'étais lancé.
 
La légende raconte que dans un groupe partant en paddle, on repère le moins initié au moment de porter le matériel. Comment ? Eh bien, parce que c'est le seul à trouver que la planche (même gonflable) est lourde. Je vous laisse donc le loisir de deviner quelle a été ma réaction en attrapant la planche... "Oh, c'est lourd hein ! On ne dirait pas !" Autre indice : j'étais la seule à avoir mis la planche de paddle dans le mauvais sens. On est doué ou on ne l'est pas, que voulez-vous.
 
Après l'explication des bases (comment avancer ou dans quel sens tenir la pagaie par exemple), je me suis lancée. Faire 10 mètres était déjà un exploit. J'ai commencé le parcours sur les genoux, puisque les obstacles les plus difficiles étaient en début de trajet. Puis après quelques esquives d'orties, j'étais enfin debout sur la planche. Au départ, je n'avançais pas beaucoup, mais cela m'a permise d'admirer le paysage. Tous les sens en éveil, je me sentais totalement privilégiée dans cette grande étendue d'eau, préservée et paisible.
 
Il n'y a pas plus jolie vue du Tech que celle que l'on peut avoir en y naviguant dessus. J'étais en parfaite communion avec la nature, entre les mouettes et les poissons. Lâcher prise et respirer à l'ombre des arbres vous offre un sentiment de bien-être difficilement comparable à celui que vous pourriez avoir en vous contentant de faire bronzette sur le bord d'une plage. L'eau qui ruisselle chante une mélodie décontractante et permet de se rafraichir à souhait durant toute la descente du Tech.
 
Pendant cette heure, je ne me suis même pas rendue compte du temps passé. Le temps semblait s'être arrêté, comme suspendu... Et vous savez quoi, je ne suis même pas tombée ! Alors un petit conseil, si vous êtes de passage dans la région, testez sans crainte les sports de pleine nature proposés à Argelès-sur-Mer !
 
 

Emilie Hulot
Une Lilloise en immersion à Argelès-sur-Mer
Blog :     

    
Article précédent
Article suivant